Paroles de parents d’élèves

“Nous sommes ravis du Cours Saint Louis et y avons inscrit notre dernier fils cette année après deux ans d’une expérience très enrichissante pour notre fille Zélie. Elle s’y est pleinement épanouie à la fois scolairement et humainement grâce à l’attention portée à chacun par les enseignants, un cadre convivial et des méthodes d’enseignement éprouvées.

Le Cours Saint Louis donne avant tout le goût d’apprendre, avec une grande part donnée à l’expérimentation et la découverte du monde, ce qui est rendu possible grâce aux petits effectifs de chaque classe. S’y ajoute une bienveillante exigence qui tire nos enfants vers le haut et leur permet de prendre confiance en eux dans une ambiance toujours chaleureuse. “

Anne-Cécile et Pierre-Martin

“Nous sommes très sensibles à l’attention portée par l’équipe pédagogique du Cours Saint Louis pour assurer la qualité de la relation dans la transmission des apprentissages aux élèves et à l’importance accordée à la notion de “vivre ensemble ». Il y a une volonté d’assurer un effectif réduit dans les classes permettant la qualité des apprentissages associés au souci de considérer chaque élève dans ses intelligences et dans son rythme spécifiques.”

Soline et David

“Nous n’avons eu cesse de voir notre enfant s’épanouir au Cours Saint
Louis depuis sa rentrée en 2017.

Grâce à des maîtresses très à l’écoute, des classes à effectif réduit et des méthodes d’enseignement vraiment innovantes, qui accompagnent
l’enfant à son rythme tout en lui conférant un cadre bienveillant.C’est un vrai bonheur d’amener les enfants à l’école le matin !

Le cours Saint Louis est une école en avance sur son temps, qui sait
aussi ancrer les grands principes de savoir-être.

La structure du Cours Hattemer permet de progresser avec méthode
dans l’apprentissage de la langue française, sans se disperser. Les maths Montessori puis Singapour dés le CE2 donnent aux élèves le goût des mathématiques grâce au passage de l’abstrait au concret, la manipulation, le dessin.”

Ariane et Nejc

Dans la presse